Simon Denis
designer graphique agréé

Actualités en graphisme et humeurs graphiques du moment

« Q » pour Cannabis

 

On en fait toute une histoire de la légalisation du cannabis au Canada. Il s'agit d'un sujet sensible et ce n'est pas étonnant qu'il soulève les foules et que tout un chacun souhaite émettre son opinion. En ce qui me concerne, je n'évoquerai pas l'idée que je me fais de sa légalisation, je vais plutôt parler de quelque chose qui me touche directement dans ce dossier, un logo.

La semaine dernière, nous avons pu assister à la sortie publique de l’image de marque de la Société québécoise du cannabis. De ce que j’ai pu constater, ce logo n’est guère apprécié des designers. 


sqdc_logo.png

Écartons tout de suite ce qui est acceptable... le bloc de caractères à droite de la composition. Malgré un ensemble très prévisible qui manque d’originalité, on peut se contenter de l’esthétisme de ce regroupement typographique carré. Là où ça se corse un peu c’est dans le symbole. Évidemment, on distingue bien la lettre « Q » pour « Québec ». On peut difficilement la manquer vu la taille qu’elle fait.

Par ailleurs, qu’en est-il de l’espèce d’appendice qui se prolonge du centre de la forme jusqu’à émerger à droite du cercle disgracieusement? Cette traverse démesurée a eu droit à son lot de comparaisons de la part des designers. Certains évoquaient la ressemblance du « Q » à une loupe, d’autres allaient même jusqu’à dire qu’on peut voir un bâton dans un orifice, bref... tout ça a dégénéré à mon avis..


Pour ma part, ce qui me dérange le plus, c’est d’intégrer à tout prix une feuille de cannabis dans le logo. J’abonde tout à fait dans le sens des gens du site Brandnew, la meilleure solution aurait été d’écarter carrément la feuille, qu'elle soit stylisée ou abstraite. Sans le symbole de la feuille de cannabis, il me semble que le logo se serait détaché du caractère puéril pour positionner l'institution plus sérieusement et bien représenter son mandat. 

Ce logo a été conçu par l'agence de communication Cossette qui a élaboré l'image de marque pour une somme de 45 000$ selon le réseau TVA. Je ne vous cacherai pas que ça m'étonne un peu que ce soit de l'agence Cossette, puisque la première impression que j'ai eu en voyant le logo, c'est que le résultat me semblait « maladroit ». Enfin, j'imagine que nous nous y ferons éventuellement avec le temps. À noter que la bannière réalisée pour la page Facebook de la Société québécoise du cannabis m'apparaît plus acceptable. L'icône, plus petite et mariée à une typographie avec empattements bien choisie, apparaît sur un aplat vert. Cette composition rend l’image de marque plus sérieuse et professionnelle à mon avis. Par contre, il semble que plus l'icône est petite, plus on distingue le dessin d'une loupe. 

 
36327597_456495781489886_4377881265987125248_o.jpg